300 000 nouvelles adresses Bitcoin (BTC)…par jour !

La capitalisation boursière d’une cryptomonnaie est un indice révélateur de la valeur assignée par le marché à l’actif concerné. D’autres indicateurs tout aussi pertinents permettent également de connaître la situation d’une crypto et son évolution. En ce qui concerne Bitcoin (BTC), une analyse parue sur Decentralised révèle que la création de nouvelles adresses BTC est en constante augmentation. Une telle statistique suggère que Bitcoin est en expansion, car la crypto bénéficie toujours de la pleine confiance des utilisateurs et son attractivité se renforce au fil des années.

124 millions d’adresses Bitcoin créées

La croissance du nombre d’adresses interagissant avec la blockchain Bitcoin (BTC) est un indicateur du potentiel de cet actif numérique à séduire davantage de nouveaux utilisateurs. L’analyse du site spécialisé Decentralised dévoile ainsi l’opinion positive dont jouit la première des crypto auprès du public.

Selon les études de ce média, le nombre d’adresses actives, ainsi que celui des comptes nouvellement créés, a augmenté, avec une hausse qui connaît d’ailleurs son pic le plus important en 2017. Le 14 décembre de cette année-là, le site situe en effet à un peu plus de 1 000 000 le nombre de comptes uniques traitant des transactions avec la blockchain. Selon Decentralised, il est alors évalué un total d’environ 124 millions le nombre d’adresses Bitcoin créées à ce jour.

image.png

La même analyse révèle qu’en 2019, alors que le marché du Bitcoin affichait une tendance alternant entre des épisodes à la baisse et des phases de hausse modérée, la création des adresses BTC était loin de connaître un fléchissement. Chaque jour, il a ainsi été constaté l’ouverture de plus de 300 000 nouveaux comptes tout au long de l’année 2019. Pour avoir une idée de l’évolution de cette statistique, Decentralised précise qu’en 2011, elles étaient un peu plus de 7 000 adresses quotidiennes seulement à interagir avec la blockchain.

L’un des principaux enseignements de cette analyse est donc l’engouement toujours croissant que connaît Bitcoin. Pour aller plus loin dans son observation, Decentralised a même étudié les comptes en fonction des nombres de jetons qu’ils détenaient. Par exemple, les adresses contenant plus de 0 Bitcoin ont considérablement augmenté, souligne le site, passant d’environ 700 000 en 2011 à plus de 28 000 000 aujourd’hui.

Source: www.thecointribune.com

Les prédictions 2020 pour les monnaies crypto graphiques

Avec plus de 1600 crypto monnaies, le monde cryptographique suscite l’intérêt de nombreux investisseurs et acteurs de l’économie. L’année 2019 a été pleine de rebondissements pour les monnaies crypto graphiques, mais que peut-on attendre de 2020 ?

Pour ceux qui souhaitent investir dans les crypto monnaies ou ceux qui veulent seulement en savoir plus sur le monde crypto graphique, nous faisons le point sur les tendances et les prédictions attendues pour l’année 2020.

Les cours des top crypto-devises à la fin 2019

L’année 2019 se termine dans l’optimisme pour les grands noms et les crypto monnaies les plus populaires dans le monde :

  • Bitcoin – Cette crypto monnaie a toujours été le leader du marché. C’est la monnaie crypto graphique la plus connue par tous, mais comment a-t-elle performé pendant l’année 2019 ?
    Après une année mouvementée qui a vu la première devise crypto graphique doubler sa valeur, le cours du Bitcoin dépassait les 7 500 dollars à la fin décembre. Trois semaines plus tard, le jeton japonais s’installe confortablement à un peu plus de 8 000 dollars. Ceci est prometteur pour l’année 2020.
  • Ether – Considérée comme la seconde crypto-monnaie du marché, l’Ether remplit d’abord un objectif purement technologique et attire ainsi des investissements d’un autre ordre.
    Dès ses débuts, la monnaie a connu une ascension spectaculaire : en effet, un Ether acheté début 2016 aurait atteint une valeur de près de 1 200 dollars à la fin 2017. Aujourd’hui stabilisée aux environs de 150 $, on la considère comme l’une des plus prometteuses en raison du vaste potentiel de la société fondatrice, Ethereum.
  • Ripple – Loin d’être épargnée par la volatilité de 2019, la troisième crypto-monnaie du marché a souffert et sa valeur avait chuté à 0.20 dollars à la fin 2019.

 2020 sera l’année des cryptos

2019 a été une bonne année pour les crypto monnaies. Selon l’analyse de Bobby Ullery, Bitcoin et Ethereum se partageront à elles deux la moitié du marché des cryptos en 2020. Quand on sait que les prévisions estiment ce marché à quelques 4,5 billions de dollars, on comprend l’engouement des tradeurs pour ces deux monnaies.

  • Bitcoin – Malgré les innombrables mauvaises langues qui prédisent depuis 2008 la chute certaine et proche de cette « bulle spéculative », la monnaie reste encore et toujours la crypto-devise numéro un du marché, et il n’y a pas de raison que cela change.
  • Ether – Pour réaliser les prédictions d’Ullery, l’Ether devra atteindre d’ici la fin d’année une valeur de 1 300 dollars, soit une augmentation de 775%. Ambitieux, mais ce ne serait pas la première fois que la monnaie offrirait aux tradeurs une envolée spectaculaire.
  • Ripple – L’annonce des nouveaux partenariats obtenus par Ripple, notamment au Brésil, en Californie ou encore avec la banque thaïlandaise Siam Commercial, rendent leur optimisme aux investisseurs quant à l’avenir de la crypto-monnaie.
  • Litecoin – Litecoin est une crypto monnaie un peu moins connue que les leaders du marché, mais elle se place tout de même dans le top 10 des crypto monnaies. Depuis le début des années 2010, le Litecoin a connu une forte croissance, atteignant une capitalisation boursière de 1 milliard de dollars en 2013.
    Aujourd’hui, elle a multiplié encore plus sa capitalisation boursière, atteignant 4 fois plus en 2017.

De nombreuses crypto monnaies sont disponibles sur le marché comme Binance Coin, Stellar, Monero, Neo et bien plus encore. Cela laisse le choix aux investisseurs et offre bien encore plus d’opportunités d’investir dans ce type de monnaie si populaire.

Les néo crypto de 2020

De nombreuses crypto monnaies sont créées et inventées au cours des années. On compte aujourd’hui plus de 1 600 crypto monnaies et on peut prédire la création d’autres crypto monnaies en 2020. Durant la dernière partie de 2019, des crypto monnaies ont fait la une des actualités, notamment la monnaie cryptographique de Facebook, qui a suscité un grand intérêt, notamment au sein des gouvernement de l’union européenne. Pour l’année 2020, on attend de pied ferme des nouvelles des dernières nées du marché :

  • Libra – Avec ce nouveau nom du crypto-market, c’est Facebook qui se jette de tout son poids dans la bataille. Forte de plus de 2,5 milliards d’usagers réguliers, on peut s’attendre à voir la multinationale rafler rapidement une considérable part de marché.
  • ChainLink – Déjà intégrée aux quarante monnaies les plus prometteuses de 2019, ChainLink bénéficiera en outre cette année de la collaboration avec Google annoncée en juin dernier, ainsi que de partenariats avec plusieurs grands noms de la finance et de la technologie tels qu’Oracle, SWIFT ou Intel.

Les autres facteurs

Parmi les autres facteurs susceptibles d’influencer l’avenir des cryptos, on notera d’abord la fusion des plateformes de trading Binance et Paxful qui, en simplifiant l’accès aux Bitcoins, prévoit de booster sa valeur.
Enfin, la plateforme de paiements intégrés Xpring, exclusivement fondée sur Ripple, annonçait en fin d’année dernière le lancement de nouvelles fonctionnalités qui attireront sans aucun doute de nouveaux investissements, signe incontestablement prometteur et que les tradeurs accueilleront avec soulagement.

De manière générale, les facteurs qui influencent le plus le cours des crypto monnaies sont les suivants :

  • L’offre et la demande
  • Comment elle est perçue par les consommateurs.
  • Le nombre d’investisseurs
  • La dilution du marché
  • Les régulations juridiques et gouvernementales.
    Typiquement, la crypto monnaie de Facebook a été fortement impacté par les régulations et les gouvernements.

Les crypto monnaies ont toujours été un peu volatiles. Il est toujours délicat de prédire leur prix en bourse et en trading car il fluctue quotidiennement. Malgré cela, il est possible de prédire les tendances des prix.
Un conseil pour tous les investisseurs ou les personnes intéressées, redoublez de vigilance et consultez de manière régulière le cours du marché cryptographique.

Source: https://www.bilansgratuits.fr

Cours du Bitcoin (BTC) du 22 janvier, de 0 à 10 000, rien ne sert de courir…

Le graphique sur 1 heure indique que le support de 8 625 USD n’a finalement été percé qu’une seule fois dans la nuit du 21 janvier, le prix du BTC est alors descendu jusqu’à 8 525 USD avant de repartir fortement à la hausse pour atteindre les 8 730 USD.

Tirez, tirez !

Le 22 janvier 2020, le cours du BTC est resté au dessus de la barre des 8 700 USD de minuit à 8h. Il a atteint les 8 745 USD à 8 heures, avant d’entamer une longue descente jusqu’à 8 625 USD à 15 heures.

A l’heure où nous rédigeons cet article, les moyennes mobiles sur 5, 10, 20 et 50 heures peuvent tirer le BTC au-dessus de la barre des 8 650 USD sur le court terme. Les moyennes mobiles sur 100 et 200 heures s’élèvent quant à elles à plus de 8 730 USD.
Le RSI (14) sur 5 heures tourne actuellement autour de 46 et, celui sur 1 jour autour de 60. Difficile de parler d’une tendance marquée, le BTC finira probablement la nuit non loin de son cours actuel, les moyennes mobiles peuvent le tirer légèrement vers le haut.

Esclave du passé ?

Les analyses effectuées mettent en avant pour le moment les indicateurs techniques qui se basent sur le passé pour prédire le futur.

Le prochain halving aura lieu aux environs du mois de mai 2020. Un changement majeur du comportement des traders et des investisseurs anticipant le halving, romprait en grande partie le lien entre les données historiques du BTC – sur les semaines et les mois passées – et son cours futur.

Ce changement sera marqué par une incapacité temporaire des indicateurs techniques à sortir des prévisions qui tiennent la route, avec une marge d’erreur acceptable, sur le court terme. Pour autant, cette rupture ne s’est pas encore produite pour le moment, le temps semble t-il est encore à l’attente.

Après l’effervescence du week-end dernier avec un BTC franchissant la barre des 9 000 USD, le BTC reprend un cours “normal”. Les fluctuations quotidiennes n’écartent pas pour le moment le BTC de la trajectoire qu’il suit depuis le début de ce mois de janvier. 

Source: https://www.thecointribune.com

En 10 ans, Bitcoin a fabriqué 17 000 millionnaires

Parti d’une idée, certes géniale mais cependant essentiellement virtuelle il y a 10 ans,
le Bitcoin dans cet intervalle peut s’enorgueillir d’avoir très concrètement produit près de 17 000 millionnaires en dollars.
C’est en tout cas l’un des enseignements d’un croisement statistique opéré par Coinmetrics.io et Bitinfocharts, permettant de disposer d’un panorama de la répartition moyenne en BTC par wallet qui nous apprend également que plus de 140 000 wallets contiennent plus de 10 BTC (soit 100 000 USD à la valeur actuelle). Quels enseignements tirer de ces chiffres ?
Près de la moitié des wallets Bitcoin sont quasiment vides

Les questions encore en suspens
De par la nature même de la blockchain, et sauf lorsque les titulaires le mentionnent explicitement, déterminer qui se trouve derrière une adresse donnée n’est pas chose aisée. Ainsi, un individu est en mesure de disposer de multiples portefeuilles BTC rendant difficile toute évaluation sérieuse de la répartition réelle des fonds.

De la même manière, impossible de disposer du moindre élément sur la répartition géographique des holders, de leurs sexes ou de leurs tranches d’âge.

En revanche, l’étude nous offre malgré tout un dernier enseignement : Le nombre de holders de plus de 10 BTC (100 000 dollars) n’a historiquement jamais été aussi haut. Ce constat tend à démontrer que les investisseurs dans le Bitcoin conservent précieusement leurs avoirs, probablement dans l’espoir d’une valorisation future.

Source: https://www.thecointribune.com

La maison mère du New York Stock Exchange s’ouvre officiellement au bitcoin

L’opérateur qui gère le New York Stock Exchange (NYSE), le célèbre marché boursier new-yorkais, propose à partir de ce dimanche aux investisseurs de miser sur le bitcoin, apportant ainsi à la devise virtuelle un peu plus de reconnaissance. Les opérations débuteront à l’ouverture des échanges électroniques des marchés financiers, à 20H00 à New York, minuit GMT.
Les courtiers pourront alors échanger des contrats à terme sur le bitcoin sur une des plateformes de l’Intercontinental Exchange (ICE), c’est-à-dire parier sur une hausse ou une baisse de la valeur de la cryptomonnaie, comme pour le pétrole ou l’or. C’est la filiale dédiée aux devises virtuelles de l’ICE, Bakkt, qui pilote l’opération. A son lancement en août 2018, elle s’était fixée comme objectif de démarrer les échanges en novembre dernier, mais le projet a pris du retard.
7.000 bitcoins circulent déjà chaque jour
Il est déjà possible d’acheter et de vendre directement du bitcoin sur une multitude de petites plateformes qui n’ont pas la légitimité, historique et officielle, de la maison mère du NYSE, figure de proue de Wall Street. Un autre grand opérateur boursier, le Chicago Mercantile Exchange ou CME, propose aussi depuis fin 2017 d’échanger des contrats à terme sur la cryptomonnaie. Environ 7.000 d’entre eux y circulent quotidiennement depuis le début de l’année, ce qui représente une valeur totale de plus de 350 millions de dollars par jour, au prix actuel.

Mais quand les contrats à terme du CME expirent, les clients reçoivent l’équivalent en dollars de la valeur des bitcoins. L’idée est d’éviter aux investisseurs de détenir eux-mêmes des bitcoins. Les produits proposés par Bakkt sont différents car les courtiers recevront directement des bitcoins. Ils pourront alors décider d’en confier la garde à Bakkt, dans une sorte d’entrepôt virtuel sécurisé.

«Notre premier objectif est de fournir un écosystème dans lequel on peut avoir confiance»
«Notre premier objectif est de fournir un écosystème dans lequel on peut avoir confiance», avait souligné la patronne de Bakkt, Kelly Loeffler, juste après l’ultime feu vert des autorités américaines mi-août. Bakkt espère en effet surmonter les réticences des investisseurs institutionnels, qui continuent à se méfier de cette devise virtuelle à la forte volatilité et à la réputation sulfureuse.

Rakuten Japan lance un service d’échange crypto graphique

Rakuten, l’Amazon du Japon, a annoncé le lancement de sa nouvelle plateforme d’échange de crypto-devises, le lundi 19 août, permettant la négociation au comptant de devises virtuelles via une application mobile dédiée. Le géant de l’e-commerce est un adepte des crypto-monnaies depuis quelques temps déjà, expérimentant et investissant dans des systèmes de crypto-paiement depuis au moins 2014.

[su_button url=”https://cryptomarket-ci.com/produit/bitcoin/” target=”self” style=”default” background=”#ff3333″ color=”#FFFFFF” size=”3″ wide=”no” center=”no” radius=”auto” icon=”” icon_color=”#FFFFFF” text_shadow=”none” desc=”” download=”” onclick=”” rel=”” title=”” id=”” class=””]Achetez Vos Bitcoin Ici[/su_button]

Toutefois, avec le lancement du service d’échange de crypto-monnaies, les utilisateurs de Rakuten Bank peuvent désormais acheter, vendre et échanger du Bitcoin, Bitcoin Cash, Ethereum, ainsi que l’utilisation de la déconnexion immédiate pour les comptes bancaires personnels. D’autres forces formidables du commerce électronique s’efforcent également de monter à bord du train crypté.

Optimisme pour le crypto
Rakuten signifie optimisme en japonais et, avec tous les efforts déployés depuis des années par le leader du commerce électronique dans le développement de la Blockchain et des crypto-devises, ce surnom positif prend tout son sens.

Voici une vidéo en anglais montrant l’intérêt de Rakuten pour les crypto-devises :

Avec une capitalisation boursière de 14,5 milliards de dollars, plus de 17 000 employés dans le monde et un chiffre d’affaires de 10 milliards de dollars en mai, le géant japonais du e-commerce est omniprésent au pays du soleil levant et ailleurs. Dans un communiqué de presse, Rakuten a annoncé le lancement de son application et de son service d’échange cryptée.

Entrée pratique, sortie privée
Pour ceux qui demandent un compte Rakuten, le processus est assez simple. Les clients qui ont déjà un compte bancaire chez Rakuten pourront facilement en ouvrir un. Il leur suffit d’entrer les informations requises sur le formulaire de demande en ligne.

Cependant, les utilisateurs soucieux de la vie privée peuvent trouver l’application déconcertante. Le Japon est sans doute le leader mondial de la réglementation et de l’adoption de la cryptographie, avec des protocoles rigoureux pour AML et KYC mis en œuvre dans l’ensemble du secteur grâce à la FSA du pays. Le véritable questionnaire personnel de style de jeu de rencontres avant de vous inscrire reflète cette réalité.

Source :NewsBitcoin